• UTOPIES POUR LA VIE

    On peut encore y croire
    Une humanité promise à être régie par Donald Trump, Xi Jinping et Vladimir Poutine peut-elle rêver ? Reconnaissons-le, l’époque ne semble guère inviter à croire dans la fécondité de l’impossible. Au moment où notre capacité d’innovation atteint un rythme d’accélération jamais vu et presque impensable, on semble ne plus rencontrer que scepticisme, inquiétude et méfiance. L’imaginaire n’a plus bonne presse. On tient en suspicion les « grands récits » politiques. Éprouvés par les messianismes idéologiques du passé, angoissés par celui qui tente de leur succéder – le djihadisme selon Daech – , comment ne pas nous inquiéter de tout discours promettant l’avènement de l’homme nouveau ? Comment ne pas porter un regard défiant sur les théories qui nous annoncent l’apparition d’un joyeux transhumanisme ? La « mauvaise utopie », pour parler comme le philosophe Edgar Morin, semble avoir chassé la bonne. Pis : certaines utopies positives, comme celle d’un monde égalitaire et sans frontières, régi par un droit universel, semblent se fracasser sur de nouveaux murs. 
    Le succès de la première édition de cet Atlas des utopies, publié en 2012, invite à sortir d’un cadre aussi étouffant. Nous avions réuni à l’époque plus de 80 experts pour penser autrement, remontant 2 500 ans d’histoire. Le lecteur retrouvera donc dans cette seconde édition l’essentiel de la première, avec des données toujours actualisées, et nombre de points de vue inédits. Si avec cette parution, nous vous proposons d’entreprendre à nouveau le voyage, c’est avec une conviction plus forte encore. Au milieu d’une telle grisaille, plus que jamais, il faut rêver ! D’ailleurs, en quelques années, des débats neufs ont trouvé leur place. On peut citer, à titre d’exemple, le revenu universel. C’est d’abord une vieille idée – on la trouve formulée pour la première fois chez Thomas More. Mais c’est aussi une proposition qui ne cesse de revenir, et qui s’est même imposée ces dernières années dans le débat politique et économique, à gauche comme à droite, et pas seulement en France. Certes, des utopies contemporaines tomberont dès demain dans l’oubli, curiosités vite fanées. Mais d’autres deviendront la forme même de la réalité. Qu’il s’agisse de croissance verte ou d’économie du bonheur, l’imaginaire social n’est pas en panne. 
    Cette année, la collection des Atlas publiés par La Vie et Le Monde avec le concours de grands experts, universitaires et écrivains, fête ses dix ans. Elle s’enrichit et s’enrichira encore de nouveaux ouvrages. Dans un monde saisi par l’urgence et l’agitation, nous voulons prendre le temps de penser et de peser, de poser et d’enquêter, pour apporter à chacun de nos lecteurs des éléments de fond. Dix ans déjà ? Notre utopie est devenue réalité. 
    Jean-Pierre Denis, La Vie, et Vincent Giret, Le Monde

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :