• Toujours plus de millionnaires en Afrique

    En voir nombre milliardaires augmenter, l'Afrique comptait 29 milliardaires 2014, Forbes

    L'Afrique du Sud, l'Egypte et le Nigeria sont les trois pays africains qui comptent le plus de millionnaires.

    Le nombre de millionnaires sur le continent africain continue de progresser, selon une étude de New World Wealth publiée en juillet et reprise par le site américain Quartz .

    Depuis 2000, le nombre de personnes avec des avoirs financiers équivalant au moins à un million de dollars a augmenté de 145 % sur le continent africain, selon New World Wealth. Un nombre qui pourrait encore croître de 45% durant la prochaine décennie. Mais ces millionnaires ne sont pas répartis de manière homogène sur le continent.

    Quelque 46.800 millionnaires vivent en Afrique du Sud, pays qui en compte le plus, suivi par l’Egypte (20.200) et le Nigéria (15.400). A titre de comparaison, la France comptait 2,1 millions de millionnaires (calculés en dollars, soit près de 922 000 euros) en 2013.

    833 millionnaires pour 1 million d'habitants en Afrique du Sud

    En 14 ans, le revenu par habitant a connu une hausse de 133% en Afrique, alors que la moyenne mondiale a été de 63%. Un constat boosté par la croissance du revenu par habitant en Angola de 532%. Mais c’est la République de Maurice (1,3 million d’habitants) qui a le revenu par habitant le plus élevé (21.470 dollars). Un résultat qu'il doit à sa forte concentration de millionnaires. Pour un million de Mauriciens, il y a 2.469 millionnaires. En Afrique du Sud, ce nombre tombe à 833 millionnaires pour un million d’habitants. Mais le pays est presque 50 fois plus peuplé que l'île de l'océan indien.


    Malgré ces bons chiffres, la croissance économique des pays africains ne profite pas à l'ensemble de la population , notamment ses classes moyennes.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :