• Pour les racistes primaires

    Dictée vocale
     
    Trop maigre,trop gros des doigts tordus un gros ventre une colonne vertébrale de travers, trop de cheveux.
    Ou pas de cheveux c'est ça la différence ?
    Marcher de travers être dans un fauteuil roulant. Avoir un bras qui ne fonctionne pas. C'est ça la différence ?
    Être bègue avoir de grandes oreilles, de petites oreilles. Être petit être Grand.
    Avoir de grandes jambes des petits bras.
    C'est ça la différence.
    C'est ça le racisme ?
    Oh j'avais oublié, la peau, cette fameuse peau, Blanche noire grise jaune …
    C'est ça le racisme ?
     

    https://jeunecitoyen.wordpress.com/2014/04/26/comment-clouer-le-bec-a-un-ami-raciste/

    Ce sont les pays du sud qui accueillent le plus d’étrangers et de réfugiés. L’immigration massive, si tant est qu’on puisse  y accoler le qualificatif « massive », c’est d’abord et en majorité en direction des pays du sud. 

    Dans un pays, mise à part des pays totalitaires (et encore…), Il y a des gens qui viennent et d’autres qui partent. Il y a des étrangers et Français venant en France, et des étrangers et français quittant la France.

    L’immigration n’est pas une. Loin s’en faut. C’est plutôt la diversité qui la caractérise. Dans les média, quand on parle d’immigration, la plupart du temps sont montrées à la télévision des personnes au teint plutôt basané, plutôt barbus, ayant pour religion l’islam. Il s’ensuit donc qu’inconsciemment, dans l’imaginaire populaire, du fait de la répétition, de l’inculture, de la propagande voire de la bêtise, la figure de l’immigré est assimilée d’office au basané, barbu, plutôt musulman, islamiste.

    J’avais lu, il y a pas si longtemps, que d’après L’INSEE, concernant la composition de la population immigrée, 40% venaient d’Europe, 45% d’Afrique(35% Maghreb,  et 11% Afrique subsaharienne) et 15% d’Asie et d’Amérique. A noter que tous ceux qui viennent d’Afrique subsaharienne ne sont pas forcément musulmans, loin s’en faut. Le christianisme est très présent en Afrique subsaharienne. (http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2659p014.xml0/). Et quand bien même ils le seraient… J’ai juste envie de dire :  » Et alors ? »

    Quand les politiques parlent d’entrée, ils omettent parfois de citer les ressortissants de type européen mais bon…

    Concernant l’immigration, beaucoup confondent l’immigration légale, illégale (estimée à 200 000 ou 400 000 ) et les français d’origine étrangère. Les hommes politiques usant d’un argumentaire où il y a une telle confusion, font preuve au mieux d’ignorance au pire de malhonnêteté intellectuelle. Concernant les immigrés « légaux », il y en a trois sortes :

    l’immigration estudiantine à savoir les étudiants africains, asiatiques, américains, etc.

    l’immigration du travail qui baisse,et le regroupement familial qui est souvent dû au fait que les enfants ou la conjointe viennent rejoindre le conjoint (ou conjointe) français(e ) ou l’étranger installé légalement en France et travaillant déjà depuis plusieurs années.

    L’Asile est à différencier puisque celle-ci est un droit reconnu par les instances internationales et nationales pour les gens fuyant la guerre, menacés de mort dans leurs pays ( opposants aux régime dictatoriaux en place etc.) A titre d’exemple, Pour que vous puissiez vous en faire une image, Sur les 192 000 immigrés rentrés LÉGALEMENT en France en 2010, 31 000 l’étaient pour des raisons professionnelles, 84 000 pour des raisons familiales, 66 000 étudiants et 10 000 en vertu du droit d’asile. 

    En fait contrairement à ce qui est raconté le plus fréquemment dans les média, la préférence nationale existe déjà, tant dans les faits que légalement. Les étrangers ne peuvent faire tous les métiers. Beaucoup de métiers sont interdits à ceux-ci. Plus d’un emploi sur cinq, soit 5,3 millions de postes de travail, demeurent interdits aux étrangers non européens en France. Source ==> (http://www.inegalites.fr/spip.php?article1480).

    Pour cela, il suffit juste de lire la législation concernant le droit des étrangers qui est d’une rigidité extrême. Essayez de demander à un prof de droit administratif.

    Concernant ceux qui viennent en France, les étudiants étrangers par exemple, ils doivent avoir un logement, une certaine somme dans leurs comptes en banque (Plus de 6 000 euros), cette somme étant valable pour une année (et ils sont là pour plusieurs années du fait de leurs études universitaires), avoir des garants. Chaque année, ceux-ci doivent se présenter à la préfecture (je ne parle même pas des conditions d’accueil ) cette dernière vérifiant que les étudiants étrangers remplissent toutes les conditions(très rigides s’il est besoin de le rappeler).  En fait, ils rapportent beaucoup d’argent à l’Etat français. A votre avis, pourquoi croyez-vous que les Etats industrialisés soient friands d’étudiants étrangers ? Les USA, le CANADA, la FRANCE etc. se livrent à une lutte féroce pour attirer toujours le plus d’étudiants. Et ce n’est pas pour rien. Ceux-ci apportent du prestige aux différentes universités, consomment et paient des taxes (Taxe d’habitations, taxe annuelle sur la carte de séjour, tva etc…). Ce sont aussi des futurs vecteurs de la culture du pays hôte dans leurs pays d’origine, des potentiels ambassadeurs qui dénicheront des nouveaux marchés etc. Pareil concernant l’immigration du travail.

    Concernant le regroupement familial, l’étranger ou le FRANÇAIS souhaitant faire venir une partie de sa famille doit justifier devant l’administration qu’il remplit des conditions très strictes comme le logement, le salaire, qu’il ne sera pas une charge pour la société loin s’en faut, etc.

    Pour plus d’informations concernant les conditions (pour les étudiants étrangers), jetez-y un coup d’oeil ==>  http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F17279.xhtml

    Les cartes de séjour pour étrangers sont diverses. Il y a des cartes de séjour d’un an, de 5 ans, de 10 ans, et de résident permanent. D’après ce que j’ai pu recueillir comme infos, les cartes de séjour d’un an sont très répandus==> Cela signifie que l’étranger doit se présenter annuellement aux services de la préfecture et donc payer annuellement une taxe; être contrôlé (revenus, logement, etc. )

    Beaucoup parlent de nationalité sans savoir de quoi il en retourne. Pour devenir français quand on est étranger, il y a deux cas de figure==> La naturalisation qui est un pouvoir discrétionnaire de l’administration (C’est-à-dire que ce n’est pas un droit pour l’étranger, l’administration décide et dans les faits, c’est plutôt compliqué si on s’en tient aux confidences des juristes spécialistes du droit des étrangers) ou l’acquisition de la nationalité après 5 ans de mariage avec un conjoint français. Dans tout les cas, celle-ci fait l’objet de règles strictes et intervient parfois après plusieurs années sur le territoire.

    Certains parlent de régularisation (concernant les immigrés illégaux) et font un lien avec le chômage. Désolé mais c’est juste idiot ! Tout d’abord, la régularisation concerne les étrangers en situation irrégulière DEJA INSTALLES EN FRANCE DEPUIS DES ANNÉES ET TRAVAILLANT LA PLUPART DU TEMPS. ILS ONT DONC DÉJÀ UN EMPLOI (pour la plupart, et le plus souvent dans des postes où les candidats ne se bousculent pas, loin s’en faut , du fait de la pénibilité du travail etc.)  paient des cotisations et ne peuvent jouir de leurs cotisations. Ils rendent d’ailleurs plutôt service à la sécurité sociale. les immigrés illégaux sont parfois des immigrés légaux étant venus de manière légale en France s’étant transformés en illégaux du fait de certains accidents de la vie ==> perte de travail, dépression, circulaires de plus en plus répressives sous la droite comme la circulaire guéant sur les étudiants étrangers, etc...Ceux-ci étant déjà installés sur le territoire depuis des années ne souhaitent rentrer car ils ont déjà construit une vie sur place, y ont des amis, des conjointes et parfois des enfants etc… par exemple, jetez un p’tit coup d’oeil sur le mouvement (http://www.amoureuxauban.net/).

    Vous me demanderez certainement comment les immigrés illégaux parviennent-ils à payer des cotisations alors que ceux-ci sont illégaux, donc censés être inexistants administrativement. C’est très simple. Chaque année, le gouvernement encaisse environ 2 milliards d’euros grâce à ces cotisations, sans qu’aucun travailleur sans-papiers n’en profite en retour. En général, les sans-papiers qui travaillent sous leur vrai nom ont autrefois été en situation régulière : étudiants, malades…  Le patron (qu’il soit au courant ou non) peut ainsi continuer à employer le salarié, ou même l’embaucher avec son numéro de sécurité sociale. D’autres sans-papiers possèdent une fausse carte  mais il semblerait que cette pratique soit marginale. Les sans-papiers  se servent aussi parfois de la carte d’une personne qu’ils connaissent – un procédé répandu. En effet, les organismes qui collectent les cotisations ne sont pas très exigeants sur l’origine de ces dernières… Du moment que l’agent rentre… Après tout, l’Etat est en crise, nous dit-on.

    A noter que la régularisation d’un étranger en situation irrégulière coûte à celui-ci la coquette somme de 340 EUROS, dont 110 euros non-remboursables : 110 euros pour le dépôt de dossier et si accepté ( ce qui est en pratique pas fréquent, surtout en ces temps de repli national, de montée de la xénophobie voire du racisme) paiement par la suite de 220 euros. Si le dossier est refusé, on ne rembourse pas les 110 euros. ==>  L.311-13-D du CESEDA ( Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile )

    Dans l’histoire de France, il y eut une époque (1930-1935) où les étrangers furent expulsés en masse==> Polonais, portugais etc… Normalement, si l’on en croit les thèses des opposants, il y aurait du y avoir des centaines de milliers de chômeurs de moins Or tel ne fut pas le cas. Le chômage a plutôt doublé. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que les étrangers sont aussi des consommateurs, qu’ils travaillent aussi, et disposent parfois d’épiceries, magasins,  etc.

    Bref

    Quelques chiffres :

    La population française inscrite sur le Registre consulaire des Français établis hors de France s’élevait à 1 427 046 personnes au 31 décembre 2008, soit une hausse de 7,6 % par rapport à la population enregistrée un an auparavant.

    Le nombre de Français expatriés a augmenté régulièrement au cours des dix dernières années, selon un taux de croissance annuel moyen de l’ordre de 3, 6 % et ne cesse d’augmenter.

    Le nombres d’immigrés illégaux en France est estimé Aux alentours de 200 000 ou 400 000 personnes. J’ajoute qu’il y a des expulsions tous les jours. Pour ma part, je pense que cela ne règle pas le problème, loin s’en faut. C’est juste pour rassurer une population, en masquant à celle-ci les conditions de vie des étrangers dans les centres de rétention, etc… Sous l’ancien Pouvoir sarkozyste, les enfants pouvaient vivre en centre de rétention. Je ne sais pas si cela a changé sous la gouvernance socialiste.

    La population étrangère (étudiants, conjoint(e)s de français, travailleurs) est estimé à 3 millions. il semblerait que celle-ci (Population étrangère baisse )

    La population en France est estimée à 65,4 millions d’habitants.
    Pour expulser un étranger en situation irrégulière, cela coûte environ 30 000 euros, peut-être plus.
    les étudiants étrangers ont représenté 41 % de l’ensemble des doctorants », selon la note de l’Agence CampusFrance de février 2011. Soit une hausse de 11,2 %. En comparaison, « le nombre de doctorants français a fortement baissé entre 2005 et 2009 (-13,3 %) ».
    En outre, l’accroissement des doctorants étrangers « est aussi qualitatif puisqu’il montre que le niveau des étudiants étrangers a tendance à augmenter en France ». La majorité d’entre eux est d’origine africaine (38,6 %). 30 % des autres étudiants étrangers sont asiatiques, 21,3 % européens et 10 % sont américains.

    Autre constat : « les doctorants étrangers en France sont majoritairement inscrits en Sciences (41,2%) et en Lettres et Sciences humaines (35,1%) ». Ces disciplines sont aussi les plus populaires chez les doctorants français.

    Thucydide disait que l’Histoire est un éternel recommencement. Il n’avait pas tort. Voici ce que disait Gustave le bon en 1927 à propos de l’immigration italienne :

     » [Il est en Europe un État, la France, qui en est menacé. C’est un pays riche, dont la population ne s’accroît plus, entouré de pays pauvres dont la population s’accroît constamment. L’immigration de ces voisins est fatale, et d’autant plus fatale que les exigences croissantes de nos ouvriers la rendent nécessaire pour les besoins de l’agriculture et de l’industrie. Les avantages que trouvent ces émigrants sur notre sol sont évidents. […] un travail plus facile et mieux rétribué que sur leur territoire natal. Ils se dirigent vers notre pays, non seulement parce qu’il est plus riche, mais aussi parce que la plupart des autres édictent chaque jour des mesures pour les repousser. L’invasion des étrangers est d’autant plus redoutable, que ce sont, naturellement, les éléments les plus inférieurs, ceux qui n’arrivaient pas à se suffire à eux-mêmes dans leur patrie, qui émigrent. Nos principes humanitaires nous condamnent à subir une invasion croissante d’étrangers. Ils n’étaient pas 400 000 il y a quarante ans, ils sont plus de 1 200 000 aujourd’hui, et ils arrivent en rangs chaque jour plus pressés. Si l’on ne considérait que le nombre d’italiens qu’elle contient, Marseille pourrait être qualifiée de colonie italienne.[…] Si les conditions actuelles ne changent pas, c’est-à-dire si ces invasions ne s’arrêtent pas, il faudra un temps bien court pour qu’en France un tiers de la population soit devenu allemand et un tiers italien. Que devient l’unité, ou simplement l’existence d’un peuple, dans des conditions semblables ?]


    À propos de l’immigration européenne, principalement italienne.

     

    Bref, pour ceux qui veulent aller plus loin, il y a d’excellents sites sur le sujet ==> Le[ GISTI], [France terre d’asile], [les amoureux au ban], [Réseau éducation sans frontière ], [La cimade], [La ligue des droits de l’Homme]. [Inégalités.fr]

    On trouve aussi d’excellentes revues ou ouvrages (que ce soit dans les Bibliothèques universitaires ou médiathèques ) sur l’histoire des flux migratoires, l’immigration, l’émigration, etc.

    Il y a aussi le Musée de l’histoire de l’immigration ==> http://www.histoire-immigration.fr/

    Pour ceux souhaitant avoir plus d’infos sur la législation française, Jetez-y un coup d’oeil ==>http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?cidTexte=LEGITEXT000006070158&dateTexte=vig

    VENEZ SUIVRE NOS DEBATS ET INFOS INTERACTIFS SUR NOTRE PAGE  ==> https://www.facebook.com/pages/Reflexions-dun-jeune-citoyen-/173218132715061?ref=hl 

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :